Sélection 100% culture

© Musée zoologique Strasbourg
© Musée zoologique Strasbourg
A-  |  A+
Accès au contenu enrichi :Diaporama
Une découverte. Une star de la peinture. Un détour par les trois frontières. Un coup de cœur… Voici notre sélection 100% culture.

Lumière ! Explorer l’impossible au Musée Zoologique. Strasbourg

Jusqu’au 31 décembre

Dans le quartier de la Neustadt, littéralement « nouvelle ville », la découverte du Musée Zoologique s’impose. Pousser ses portes, c’est s’offrir une balade unique à la découverte d’un patrimoine méconnu. Actuellement, l’exposition temporaire « Lumière ! Explorer l’impossible » permet à chacun d’expérimenter les phénomènes physiques et les effets de la lumière sur le vivant. Grâce à des jeux d’optique, une immersion dans la forêt de Bornéo ou une plongée dans les abysses, on appréhende les multiples facettes de la lumière et on se laisse surprendre par la découverte des collections du musée mises en scène pour l’occasion.


 © Cosimo Filippini/Adagp, Paris 2016

© Cosimo Filippini/Adagp, Paris 2016

Otto Dix & le Retable d’Issenheim au Musée Unterlinden. Colmar

Du 8 octobre au 30 janvier 2017

Pour sa première exposition après réouverture, le Musée Unterlinden crée l’événement en programmant… Otto Dix. L’hommage au peintre allemand s’articule autour d’une sélection d’œuvres qui montre comment il s’est inspiré du chef d’œuvre peint par Grünewald, le Retable d’Issenheim. De ses débuts expressionnistes à la Première Guerre Mondiale, de la Nouvelle Objectivité à son image d’artiste dégénéré déclamée par les nazis, de son séjour au lac de Constance à son emprisonnement à Colmar jusqu’à son retour en Allemagne, le retable n’a cessé de hanter l’œuvre d’Otto Dix.


 © Adolf Riedlin

© Adolf Riedlin

Adolf Riedlin au Musée des Trois Pays. Lörrach.

Du 14 décembre à mars 2017

En 2017, le peintre aurait eu 125 ans. Il aurait pulvérisé son record de créations qui, avec plus de 3 400 tableaux, fait d’Adolf Riedlin un artiste bavard. Membre de la Badische Secession, c’était un touche à tout. Il maniait la peinture à l’huile, la technique de la tempera aussi bien que l’aquarelle. La grande exposition qui lui est consacrée revient sur sa vie et sur son œuvre. Prolixe, l’histoire de l’art retient son don de portraitiste, influencé par le surréalisme et le cubisme. Cet événement est également un bon prétexte pour s’offrir une escapade outre-Rhin, à quelques pas de Saint-Louis.


 © Anne Ferrer

© Anne Ferrer

Anne Ferrer, invitée VIP de St’art. Strasbourg

Du 25 au 28 novembre 2016

Ceux qui s’intéressent à l’art contemporain et aux frémissements de son marché le savent : St’art, c’est la 1ère foire de France, après Paris. Chaque année, elle revient avec son lot de coups de cœur, de galeries en vogue, de sensations et de moues parfois interrogatives. Dans ce vaste temple dédié à la création actuelle, il faut avoir l’œil. Ce nouveau millésime réserve de belles surprises et notre coup de cœur va à l’installation signée Anne Ferrer : artiste connue pour ses sculptures textiles. Son travail est marqué d’une ironie douce-amère qui amène le spectateur à découvrir un monde sexué et sensible. Pour sa première participation à St’art, Anne Ferrer s’est associé à Jack Nichols. L’arrivée du compositeur dans l’univers d’Anne Ferrer ouvre un nouveau chapitre de création plus sensible et poétique.

En savoir +


A voir

Photo-2Avec ma tribu

Je me régale du dernier spectacle du Cirque du Soleil, Varekai. La troupe de passage au Zénith de Strasbourg garantit à chaque création un ravissement sans pareil. Du 30 novembre au 4 décembre.


Photo-4Avec ma BFF

Je l’invite à Mulhouse découvrir le nouvel album et l’humour décapant de GiedRé. Le trio Guitare/ukulélé/clavier sera de la partie, le tout agrémenté d’une bonne dose de second degré. Au Noumatrouff le 18 décembre.

En savoir +



Diaporama